Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de leslecturesdesab
  • Le blog de leslecturesdesab
  • : Mon petit coin à moi pour vous faire partager mes coups de cœurs lecture. Je lis principalement de la YA, de la bit-lit et de la romance paranormale...
  • Contact

http://1.bp.blogspot.com/-082o97T_xsg/U2us34FsyiI/AAAAAAAAER0/jxGzX5MCelw/s1600/Lux+Read-Along+Button.png

Je Cherche ?

Lecture en cours

 

 

  Mon système de notation:

 

hrtbathrtbat2hrtbat2hrtbat2hrtbat2

Pas terrible...


hrtbathrtbathrtbat2hrtbat2hrtbat2

Ca ne m'a pas emballé


hrtbathrtbathrtbathrtbat2hrtbat2

Pas mal du tout

 

hrtbathrtbathrtbathrtbathrtbat2

Très bon roman


hrtbathrtbathrtbathrtbathrtbat

Génial!!!!

hrtbathrtbathrtbathrtbathrtbat  +coeur

Coup de coeur!!!

 

 

http://idata.over-blog.com/4/43/25/94/1342978558_6936animation3max.gif

 

 

 

http://www.karenmoning.com/forum/images/smilies/proudmoning_blinkie.gif

 

 

by VP

 


I LOVE YA FICTION

Goodreads

2014 Reading Challenge

2014 Reading Challenge
Sabruhu (leslecturesdesab) has read 0 books toward her goal of 100 books.
hide

Mes Teams

 

The Hunger Games by Suzanne Collins Hush, Hush by Becca Fitzpatrick Darkest Powers by Kelley Armstrong  The Vampire Diaries by L.J. Smith

  Mercedes Thompson by Patricia Briggs The Morganville Vampires by Rachel Caine Night Huntress by Jeaniene FrostFever by Karen Marie Moning

Shatter Me by Tahereh Mafi Uglies by Scott Westerfeld Vampire Academy by Richelle MeadHex Hall by Rachel Hawkins 

 

Favoris

Alpha & Omega by Patricia Briggs Anita Blake by Laurell K. Hamilton Black Dagger Brotherhood by J.R. Ward Chicagoland Vampires by Chloe Neill Darkest Powers by Kelley Armstrong Dark Guardian by Rachel Hawthorne Darkness Rising by Kelley Armstrong Divergent by Veronica Roth The Eve Trilogy by Anna Carey Fever by Karen Marie Moning Guild Hunter by Nalini Singh Halo by Alexandra Adornetto Harry Potter by J.K. Rowling Hex Hall by Rachel Hawkins The Hunger Games by Suzanne Collins Kate Daniels by Ilona Andrews Lux by Jennifer L. Armentrout Mercedes Thompson by Patricia Briggs The Morganville Vampires by Rachel Caine Night Huntress by Jeaniene Frost Perfect Chemistry by Simone Elkeles Psy-Changeling by Nalini Singh Revenants by Amy Plum Shatter Me by Tahereh Mafi Sookie Stackhouse by Charlaine Harris Starcrossed by Josephine Angelini Study by Maria V. Snyder Uglies by Scott Westerfeld Vampire Academy by Richelle Mead Women of the Otherworld by Kelley Armstrong

28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 14:53

http://pagetopremiere.com/wp-content/uploads/2013/04/Picture-720.png

 

Vous êtes fans de la saga Vampire academy?

Vous avez toujours voulu savoir ce que Dimitri pensait la première fois qu'il a rencontré Rose? Et bien, voici un petit cadeau de la part de Richelle Mead. La scène où Dimitri retrouve les deux fugueuses, vue par Dimitri.

 

Voici la traduction que j'ai faite de cette scène (la scène originale se trouve ICI)

 

 

« Dimitri !»

Je me tourne instantanément au son de mon nom, lançant un regard noir au gardien approchant dans l’obscurité. Qu’est-ce qu’il pensait ? Chacun sait combien la discrétion est essentielle. Ça ne compte pas qu’il soit jeune et simplement excité par sa première grande mission. Nous n’avons pas de place pour l’erreur, pas quand c’est la première brèche que nous avons depuis un an. Réalisant son erreur, il se confond en excuse, mais pas assez tôt.

 

« Désolé ». Il baisse le son de sa voix jusqu’à un murmure et tapote son oreille. « Les écouteurs ne fonctionnent pas. On a fouillé la maison, et elles sont déjà partie. Elles ont dû être prévenue, peut-être qu’elles ont un périmètre avec des espions dans les rues. » Comme il redevient excité, le jeune gardien – Laurence- commence à parler rapidement. « J’y  ai pensé. Elles ont probablement un réseau  complet de gens travaillant pour elles ! C’est logique, non ? Comment auraient-elles pu avoir toujours de l’avance sur nous aussi longtemps ?  On n’a aucune idée de la profondeur de la conspiration ! On pourrait très bien affronter une armée ce soir ! »


Je ne dis et ne montre rien tandis que je réfléchis à ses propos. C’est un mystère dans le fait qu’un couple d’adolescentes ait réussi à leur échapper pendant deux ans, spécialement quand une d’elle est une princesse Moroi privilégiée et l’autre une Dhampir délinquante avec un dossier de discipline tellement long qu’il a explosé tous les records de l’école. Quand j’ai rejoint l’année dernière  l’équipe de professeurs de St.Vladimir et que j’ai appris pour le cas de la princesse, j’ai été honnêtement surpris que les filles n’aient pas fait un faux plus tôt. Etre de connivence avec quelqu’un pourrait expliquer comment elles ont réussi à rester cachées … et pourtant, dans toutes nos recherches nous n’avons jamais trouvé le moindre indice montrant qu’elles avaient un complice, sans parler d’un réseau ou d’une armée… »


Mon silence rend Laurence nerveux, et il ne sourit plus à présent. « C’est sans importance maintenant », je lui dis. « Et il est inutile de tirer des conclusions quand …» 


« Dimitri ? » Une voix féminine crépite dans mes écouteurs ».  «  Nous les avons en visuel. Elles approchent de l’intersection de Brown et Boudreaux, côté Nord.


Sans un mot pour Laurence, je tourne et me dirige vers les rues indiquées. Je l’entends courir après moi, mais sa foulée est plus courte et il ne tient pas le rythme. J’essaye de ralentir mon rythme cardiaque mais c’est difficile. Ca y est. Ca y est ! On va finalement l’avoir ; Vasilisa Dragomir, la princesse manquante, dernière de sa lignée.    Bien que je sache que le travail des gardiens à St.Vladimir est honorable, incluant l’instruction des futurs gardiens, une partie de moi aspire à quelque chose de plus. Quand j’ai appris à propos de la princesse Dragomir et comment elle s’est échappée de l’école, J’ai fait de sa recherche un projet personnel,  suivant des pistes que beaucoup jugeaient sans espoirs.


Moi ? Je ne crois pas aux causes sans espoirs.


Je ralentis mon rythme à l’approche de l’intersection, permettant à Laurence de me rattraper. Un rapide coup d’œil révèle les ombres sombres des autres gardiens se cachant dans l’ombre et derrière des objets. C’était l’endroit qu’ils avaient choisi pour l’interception...Rapidement, je sors de la route et me cache dans l’ombre d’un arbre,  exhortant Laurence de faire la même chose d’une secousse de ma tête.  Nous n’avons pas dû attendre longtemps.  Comme je scrute autour du tronc de l’arbre, je vois deux silhouettes féminines qui approchent, une trainant pratiquement l’autre. Aux premiers abords, je pense que ce doit être la plus forte, la dhampir aidant la princesse, mais comme elles se rapprochent, leurs tailles et carrures révèlent que c’est exactement l’opposé.


 Je n’ai pas le temps de m’interroger sur cette bizarrerie.  Quand elles sont à quelques mètres de moi, je sors rapidement de ma cachette et bloque leur chemin. Elles s’arrêtent, et quelle que soit la faiblesse que la Dhampir avait, elle a maintenant disparu. Elle attrape violement la princesse par le bras et la tire dans son dos, de sorte que le propre corps de la Dhampir sert de bouclier pour me tenir à l’écart. Autour de nous les autres gardiens se déploient, prenant des positions défensives mais sans avancer attendant mon ordre. Les yeux foncé de la fille Dhampir prennent note de l’information mais ne me quittent pas des yeux et elle garde toute son attention sur moi.


Je ne sais pas trop à quoi m’attendre avec elle, peut-être qu’elle va essayer de fuir ou supplier pour sa liberté.  A la place, elle se met en position encore plus défensive en face de la princesse et parle d’une voix à peine plus qu’un grognement : « laissez la tranquille, ne la touchez pas. »


La fille était désespérément surpassée mais toujours défiante, comme si j’étais celui qui avait le désavantage. Dans ce genre de moments, j’étais heureux que mon vieil instructeur en Russie m’ait appris à cacher mes sentiments. Parce que j’étais surpris, très surpris. Et soudain, je comprends avec une parfaite clarté comment elles nous ont échappés aussi longtemps. Un réseau de complices ? Une armée ? Laurence était un fou. La princesse n’avait pas besoin d’un réseau ou d’une armée, non, pas quand elle avait ce protecteur.

 

Rose Hathaway.


 Il y avait une passion et une intensité qui irradiaient d’elle, presque d’une manière palpable. La tension remplissait tout  son corps tandis qu’elle me regardait, me défiant de faire un mouvement. Elle possèdait une férocité que je n’avais pas prévue – que personne n’avait prévu, je comprends, certainement parce qu’ils ne pouvaient pas voir au-delà de son passé de délinquante.  Mais il y a quelque chose dans son regard qui dit que ce n’est pas une blague, qu’elle mourrait un millier de fois avant de laisser quiconque  blesser la princesse dans  son dos.  Elle me rappelle un chat sauvage acculé, élégante et belle, mais tout à fait capable de griffer votre visage si vous la provoquez.


Et oui, même dans la faible lumière, je pouvais voir qu’elle était belle – d’une manière létale – et ça m’a frappé également. Sa photo ne lui rendait pas justice. De longs cheveux noirs encadraient son visage rempli d’une beauté tranchante pour laquelle un homme pourrait facilement perdre son cœur. Ses yeux, quoique plein de haine pour moi, réussissent tout de même à être séduisants – ce qui ne fait qu’ajouter à son danger.  Elle est peut-être désarmée, mais Rose Hathaway était en possession de nombreuses armes.

Je ne voulais pas lutter contre elle, et j’ai levé mes mains dans un geste apaisant en avançant d’un pas. « Je ne vais pas te …»


Elle attaque.


Je l’ai vu venir et je ne suis pas plus surpris par l’action en soi que si elle n’avait rien tenté même avec toutes les chances contre elle. Aurai-je dû être surpris ? Probablement pas. Comme je l’avais observé, il est clair que Rose  était prête à faire n’importe quoi et se battre contre n’importe qui pour protéger son amie. J’admire ça – J’admire beaucoup ça – mais ça ne m’arrête pas de lancer une contre-attaque. La princesse est toujours mon objectif ce soir. Et même si Rose était pleine de passion et de défi, son attaque était maladroite et facile à détourner. Elle a manqué trop longtemps son entrainement. Elle récupère difficilement et commence à tomber, alors je me souviens comment elle a trébuché un peu plus tôt. D’instinct, je tends les bras et l’attrape avant qu’elle ne puisse toucher le sol, la gardant en équilibre sur ses pieds.  Ses longs, merveilleux cheveux s’écartent alors de son visage et deux marques sanglantes apparaissent alors sur le côté de son cou. Une autre surprise, mais qui explique sa fatigue et sa pâleur.  Apparemment son dévouement envers la princesse dépasse largement la simple défense. Remarquant mon regard, Rose remet ses cheveux emmêlés en arrière pour cacher son cou.


Malgré la situation sans espoir, je pouvais voir son corps agile se préparer à une autre attaque. Je me raidis en réponse, même si je ne veux pas cette courageuse, belle et sauvage fille comme ennemi. Je la veux comme… Quoi ? Je n’étais pas sûre. Quelque chose de plus qu’une échauffourée dans une rue de Portland. Il y avait beaucoup trop de potentiel ici ! Cette fille pourrait être imbattable si ses talents étaient correctement cultivés. Je voulais l’aider.


Mais je me battrais contre elle si je le devais.


Soudain, la princesse Vasilisa saisit la main de son amie. « Rose, non. »


Pendant un moment, rien ne se passe, et nous restons tous immobiles. Puis, lentement, la tension et l’hostilité quittent le corps de Rose. Enfin, pas toute l’hostilité. Il y a encore une lueur dangereuse dans ses yeux qui me tient sur mes gardes. Le reste de son langage corporel  montre que même si elle n’a pas exactement admis sa défaite, elle avait concédé une trêve tant que je ne lui donne aucune raison de s’alarmer.


Je n’en ai pas l’intention. Je n’ai pas non plus l’intention de la sous-estimer une nouvelle fois, la fille sauvage, pensais-je, nos yeux momentanément verrouillés.  Et je vais aussi m’assurer que personne ne la sous-estime plus jamais.


Satisfait qu’elle soit apaisée – a moins momentanément – je glisse mon regard de ses yeux sombres et me focalise sur la princesse. Après tout, en cavale ou pas, Vasilisa Dragomir était la dernière d’une lignée royale, et certains protocoles devaient être suivis. Je m’incline devant elle.


« Mon nom est Dimitri Belikov. Je suis venu vous ramener à l’académie St Vladimir, Princesse. »     

 

Alors??? Ca ne vous donne pas envie de relire la série???? Moi SI!!!!! 

Partager cet article

Repost 0
Published by leslecturesdesab - dans Richelle Mead
commenter cet article

commentaires